Seychelles Tourism Academy

Thursday Sep 21st
You are here: Home Older News La météo n’épargne pas les porte-ouvertes de la STA aux médias

La météo n’épargne pas les porte-ouvertes de la STA aux médias

Les caprices de la météo n’auront pas fait défaut à cette journée. C’est sous une pluie battante que les journalistes des maisons de presse ont unanimement répondu à l'appel de l'Académie des Seychelles (STA) pour une visite guidée sur le chantier de démolition de l'académie du tourisme

d'excellence des Seychelles et de la région.

Il y a deux mois, à peine le contrat signé, les ouvriers de la compagnie Yangtze, se sont installés sur le campus. Sous l'œil attentif du consultant de leur sous-traitant, Interpride Construction, ils ont déblayé et démoli les cinq classes et l'auditorium qui se trouvaient à l'entrée de l'Académie. Pour remédier à un manque de salles de cours, tout a été calculé dans les moindres détails. Les bois recyclés de l'ancien bâtiment sont maintenant utilisés dans la construction des salles de classe temporaires. Ces nouvelles salles ont été érigées juste en face du bâtiment de l'administration.

L'un des consultants du projet, Phillipe Zoé, a endossé le rôle de guide du chantier en présence de Madame Elsia Grandcourt, la directrice par intérim du Conseil Nationale du Tourisme et M. Flavien Joubert, le principal de l'académie. Il a expliqué aux journalistes que « la démolition de ces bâtiments a été faite dans les délais requis et que les nouvelles classes temporaires seront prêtes mi-février pour accueillir le premier groupe d'étudiants. » Selon M. Zoé les travaux passeront ensuite à la phase de construction.

Comme prévu sur le plan d’architecture, un nouveau bâtiment va être construit pour fournir l’espace nécessaire à des classes de langues et une bibliothèque. Quant au restaurant, La Goélette, il sera reconstruit. Le seul bâtiment qui ne sera pas démoli est celui qui fait en ce moment office d'hôtel à l'académie. Ce bâtiment qui bénéficie d’une vue sublime sur la côte sud de l'île a connu un passé historique. Malgré ses quinzaines d'annéesd'existence il a gardé toute son allure. Il est aujourd’hui le seul bâtiment à avoir survécu à la fermeture de la «Tracking Station», une base de l'armée américaine installée en 1963 aux Seychelles. Ce bâtiment sur quatre niveaux avait servi de quartier résidentiel aux officiers. Il sera rénové. Une cinquantaine des chambres avec vue sur la mer seront transformées en chambres d’hôtel. Les cinquante autres salles seront aménagées en chambres d'hébergement, avec une laverie, pour les étudiants étrangers qui seront inscrits l’académie. 
 

Le principal de l'académie a souligné que cette première phase de la construction en tant qu’entité commerciale permettra à l'académie de «rembourser le prêt de 5,4 millions de dollars accordé par la banque africaine pour le développement (BADEA)».

En expliquant le concept de cette visite guidée, il explique qu'il est primordial que la presse soit informée des conditions de ce prêt de la BADEA. M. Joubert a aussi annoncé que «la compagnie informatique MicroSoft Fideliv fournira à l'académie du tourisme des logiciels d'un montant total de 30 000 euros». Ce logiciel, en application dans plusieurs grands hôtels réputés à l'échelle mondiale, sera utilisé par les étudiants de l'académie.

Après l’explication de la maquette de la nouvelle académie, cette visite guidée des médias s’est terminée sur un déjeuner, spécialement préparé par les jeunes chefs de l'académie.

 

Find us on

Facebook Twitter